Conférence de Mme Monia Ben Jémia
Féminisme et violences faîtes aux femmes

Séminaire L2 | mercredi 7 avril 2021 | De 10h15 à 11h45

Biographie de Mme Monia Ben Jémia

professeure de droit et membre de ATFD

Monia Ben Jémia, professeure de droit et membre de ATFD depuis sa création en 1989, a participé, au sein du Club culturel Tahar-Haddad, aux premières réunions informelles des féministes tunisiennes dans
les années 1970-1980. Avant de présider l’association (2016-2018), elle était active au sein du Centre d’écoute et d’orientation des femmes victimes de violence de Tunis et appartenant à l’ATFD. Elle a été
membre du premier groupe d’experts chargé de faire une proposition de réformes pour lutter contre les
violences à l’égard des femmes. Elle vient de publier un livre intitulé « Les siestes du grand-père », récit
d’inceste.

Le féminisme est un mouvement qui lutte contre le patriarcat, le système de domination des femmes par les hommes. Il nait en Tunisie, dans les années 70, au sein du Club Tahar Haddad. J’ai intégré le centre de prise en charge des femmes victimes de violence de l’ATFD en 2004. J’y étais chargée, pendant 10 ans, de l’écoute de femmes victimes de violences, physique, morale, sexuelle et économique. L’idée m’est venue, une fois ma fonction d’écoute arrêtée, de témoigner de ces violences dans un livre. Et très tôt, l’inceste m’est apparu comme le thème qui pouvait le mieux rendre compte des souffrances de toutes ces femmes. D’où « Les siestes du grand père » qui est un récit sur une enfant agressée sexuellement dans sa famille.

Présentation du livre sur l’inceste
close