Conférence de M. Mohamed Larbi Bouguerra
La chimie, science centrale au service de la connaissance et de l'économie

Séminaire L2 | Jeudi 18 avril 2019 | De 10h30 à 12h00
Amphi, bât. A, El Ghazela

Biographie Mohamed Larbi Bouguerra

Docteur d’etat

Docteur d’état en sciences physiques de la Sorbonne à Paris, Mohamed Larbi Bouguerra a été assistant à la Faculté de médecine de Paris. De retour en Tunisie, il a été professeur à la Faculté d’Agronomie de Tunis puis à la Faculté des Sciences de Tunis et directeur de plusieurs institutions universitaires et de l’Institut National de la recherche scientifique et technique de Tunisie de Borj Cédria. Il a enseigné également dans plusieurs universités européennes et américaines et a été consultant auprès de l’OMS, de l’ALECSO et de l’UNESCO. Il a publié une quinzaine d’ouvrages sur la chimie et l’environnement et Plusieurs articles dans divers organes de presse étrangers Il est membre de l’Académie des Sciences et des Arts Beït Al Hikma.

La chimie et l’industrie chimique créent une immense variété de produits qui sont, aujourd’hui, dans tous les compartiments de notre vie. Cependant, nous remarquons que la science et le savoir étaient jusqu’à une certaine époque l’apanage de l’Occident mais au cours des dix dernières années, la Chine, l’Inde, le Brésil ont réalisé des progrès fulgurants dans ce domaine. Le conférencier expliquera comment la chimie a accompagné l’Humanité depuis les temps immémoriaux avec la découverte du feu. Il soulignera l’importance de l’apport des Arabes à cette science avec la découverte de l’acide nitrique, de l’arsenic, de l’antimoine et de diverses techniques de laboratoire. Il rappellera que la synthèse, à partir de produits inorganiques, de l’urée en 1838 par Wöhler puis celle de l’acide acétique par Kolbe en 1847,  ont permis l’essor de la chimie moderne  – notamment organique ou « chimie du carbone »-  en la débarrassant de la question de « la force vitale » et de la théorie du « phlogistique » aux relents métaphysiques. Il montrera que le rôle de la chimie est essentiel même dans les domaines les plus improbables.

La chimie, science centrale au service de la connaissance et de l'économie

exemples concrets
close